Dermatite du paturon (« mud fever », gale de boue, crevasse), Pourriture de la fourchette (« thrush ») et Abcès de pied 

Printemps rime avec boue! Et cette année, la pluie et la boue sont à l’honneur!

Enfin l’hiver et le froid laissent place aux journées plus longues et chaudes, mais en nous faisant passer d’abord par une période que nous aimons tant : les 2 pieds dans la boue (ou devrais-je dire les 4 pieds!).

Parfois les bains de boue sont thérapeutiques mais pour plusieurs on aimerait bien passer notre tour!

Voici les problèmes de peau aggravés par la présence de boue.

  • Dermatite du paturon : irritation de la peau le plus souvent en arrière du paturon mais qui peut aussi monter plus haut sur la patte. Cette condition est caractérisée par des gales croûtées et souvent épaisses par dessus une peau à vif, rouge et inflammée. Ceci est habituellement causé par une bactérie, la même qui cause le « rain rot » sur le haut du corps (dos, croupe le plus souvent).
  • Pourriture de fourchette : Infection des tissus profonds des lacunes de chaque coté de la fourchette, l’espace entre les bulbes du talon, ou encore la fourchette entière. Elle est causée par des bactéries anaérobes (qui poussent plus facilement en absence d’oxygène donc dans les tissus profonds à l’abri de l’air)

Leurs amis : l’humidité, la chaleur et la boue (source de bactéries) deviennent alors nos ennemis!

Alors que pouvez-vous faire pour prévenir ces problèmes?

  • Couper / raser les poils en arrière des paturons pour exposer la peau à l’air et au soleil.
  • Enlever les ‘flaps’ de fourchette qui emprisonnent l’humidité et où les tissus sont moins oxygénés.
  • Maintenir un parage balancé pour éviter les forces excessives sur les bulbes du talon qui peuvent alors fissurer.
  • Vérifier les sabots et la peau régulièrement.
  • Si possible éviter de laisser les chevaux dans la boue 24h/24.

Et si malheureusement vous êtes quand même pris avec un de ces problèmes, voici ce que vous pouvez faire :

  • Dermatite du paturon : Bien laver pour retirer toute la saleté et la boue avec un savon doux ou un savon antibactérien tel que l’hibitane et de l’eau tiède. S’il y a beaucoup de croutes, laisser le savon agir 5-10 min pour ramollir les croutes et les enlever en frottant doucement avec une petite serviette. Bien sécher la région. Appliquer un onguent médicamenté si sévère, appliquer un onguent à base de zinc pour protéger la région de l’humidité ou encore laisser à l’air si la dermatite est légère et vous pouvez garder le cheval dans un endroit propre et sec.
    • Onguents ayant une propriété apaisante: lavande, aloès, crème de zinc…
  • Pourriture de fourchette : Laver et nettoyer le sabot, enlever les morceaux de fourchette décollés. Un bain de pied dans de l’eau tiède avec un peu d’eau de javel peut aussi être bénéfique. Appliquer votre produit (iode, huile d’oregano, tea tree oil, hoof solution Kevin Bacon…) profondément dans les lacunes autour de la fourchette et les fissures avec des boules de coton imbibées de produit pour que cela reste en place. Garder votre cheval dans un endroit propre et sec.

En cas de doute, appelez votre vétérinaire.

ABCES DE PIED

Les abcès de pied sont également plus fréquents par temps de pluie et boue. La sole des sabots étant plus humide, elle est aussi plus souple et moins dure. Une petite roche peut percer la sole et créer une entrée de bactéries dans le sabot. L’insulte initiale passe souvent inaperçue car une des autres propriétés de la sole est d’être comme une éponge. En effet, la sole se referme aussitôt et les bactéries sont emprisonnées dans les structures internes du sabot, prêts à causer une infection.

Un abcès de pied est une poche d’infection dans le sabot. Ceci est très douloureux pour le cheval car la corne du sabot et rigide et ne peut pas prendre de l’expansion, la poche de pus crée donc une pression dans le sabot. Le sabot sera chaud et le cheval ne voudra pas mettre de poids sur son pied. Cela peut même mimer une fracture!

Si vous soupçonnez un abcès de pied, appelez votre vétérinaire. Il faudra faire aboutir l’abcès avec des poultices et parfois à l’aide d’un couteau. Une fois l’abcès drainé, le cheval sera rapidement soulagé.

Faites attention aux chevaux après leur parage au printemps, certains chevaux avec une sole plus mince et un environnement propice, seront plus susceptibles aux abcès de pied.