L’Acupuncture Équine

Soigner les chevaux par le biais de l’acupuncture n’est pas une chose nouvelle. Cette médecine vieille de 5000 ans a été utilisée pour la première fois en Chine sur des chevaux, puis sur l’homme et le chien.

Actuellement, l’utilisation de l’acupuncture vétérinaire est mondialement répandue, soit seule ou en combinaison avec la médecine traditionnelle, pour traiter un grand nombre de conditions chez les animaux. De plus, les chevaux sont une des espèces qui répond le mieux aux effets de l’acupuncture.

Comment fonctionne l’acupuncture?

L’acupuncture se définit textuellement comme la médecine de la ponction (-punctura) à l’aiguille (-acus). On peut utiliser des aiguilles stériles, le laser, l’électrostimulation ou encore l’injection de produits (aquapuncture).

L’acupuncture est basée sur l’existence d’une énergie vitale appelée le ¨Qi¨ (prononcé ¨Chi¨) qui circule partout dans le corps. Cette énergie vitale est canalisée à l’aide de conduits énergétiques que l’on nomme méridiens. Cette énergie devient accessible via la manipulation de points le long des ces méridiens à l’aide de minuscules aiguilles. L’aspect scientifique de l’acupuncture s’est développé beaucoup depuis les dix dernières années. La neurophysiologie des points demeure une science complexe et avancée.

La santé est définie comme un état d’harmonie et d’équilibre. Selon la pensée chinoise, la douleur et la maladie sont causées par un blockage ou un débalancement d’énergie ou ‘Qi’ (chi) le long des ces méridiens. L’acupuncture traite la douleur et la maladie en stimulant des points précis afin de débloquer le Qi et donc rééquilibrer le corps et l’aider à s’autoguérir.

L’acupuncture est bien connue pour avoir un impact sur les systèmes physiologiques du corps. La recherche scientifique a clairement démontré ses effets anti-inflammatoires et anti-douleur entre autres. En stimulant les points d’acupuncture, il y a augmentation de la circulation et libération d’hormones, de neurotransmetteurs et toutes sortes d’endorphines qui agissent sur les voies de la douleur en bloquant la transmission des stimulus douloureux. L’acupuncture relâche aussi les spasmes musculaires, stimule le système nerveux et stimule le système de défense du corps.

Les indications les plus répandues en acupuncture équine sont :

  • Les douleurs musculo-squelettiques comme le mal de dos, du cou, de la croupe et les raideurs musculaires
  • Les problèmes de locomotion chez le cheval: arthrose, naviculaire, fourbure
  • Les boiteries sournoises, difficiles à localiser
  • Dans le but d’allonger le délai entre deux injections intra-articulaires et même de réduire le nombre d’injections nécessaires
  • Les  troubles de comportement, surtout ceux provoqués par une sensation de douleur à la base (headshaking, jument difficile durant son cycle reproducteur…)
  • Les troubles généraux comme la fatigue, les courbatures liées à la compétition et l’entrainement
  • Comme aide pour stimuler le système immunitaire

On peut aussi aider à traiter les problèmes de santé affectant:

  • le système respiratoire (souffle, bronchites allergiques…)
  • le système gastro-intestinal (ulcères d’estomac, coliques mineures et/ou recurrentes, diarrhée non-infectieuse)
  • le système immunitaire (allergies)
  • les troubles neurologiques (épilepsie, wobbler…)
  • le système endocrinien (cushing, syndrome métabolique…)
  • le système reproducteur (difficulté à concevoir ou maintenir la gestation)

L’acupuncture est très bien utilisée en combinaison avec notre médecine traditionnelle pour améliorer la santé du cheval et lui permettre de performer à son meilleur: l’un n’excluant pas l’autre. L’acupuncture aide à établir un diagnostic, et elle offre un remède là où la médecine classique se trouve limitée (douleur du dos par exemple). En effet, elle permet de diminuer les doses d’anti-douleurs et leurs effets secondaires. Cela peut s’avérer utile après une chirurgie ou lors de maladies chroniques.

L’acupuncture comme outil préventif ?

L’acupuncture améliore la récupération post-exercice, accroît l’endurance et la force musculaire. Elle stimule le système immunitaire pour mieux faire face aux stress des compétitions et des transports.

Les chevaux de performance sont susceptibles de développer des blessures mineures qui passent inaperçues. En accumulant ces micro-blessures, le cheval finit par compenser en altérant ses mouvements et ainsi risque de se blesser plus sérieusement. Des examens réguliers durant la saison de compétition permettent d’identifier ces blessures plus tôt. Par l’acupuncture, on cherche à rétablir la circulation sanguine et la fonction musculaire. Ainsi ces micro-blessures guérissent plus vite et n’affectent pas les performances en compétition. De plus l’acupuncture s’avère très utile lorsque les médicaments ne sont pas permis.

A quoi ressemble un traitement?

Un examen complet de votre cheval sera effectué par la palpation de tous les groupes musculaires et des points d’acupuncture le long des méridiens. Les aiguilles d’acupuncture sont très minces et causent très rarement de l’inconfort. 95% des patients ne réagissent pas à l’acupuncture. Les humains qui reçoivent des traitements d’acupuncture parlent de chaleur, picottement, perte de sensation mais pas de douleur! La stimulation des points d’acupuncture libère des endorphines et autres neurotransmetteurs relaxants. Certains chevaux peuvent même s’endormir durant le traitement!

Le nombre de traitement d’acupuncture peut varier de 2 à plusieurs fois selon la condition. Pour les problèmes chroniques tels que l’arthrose, un traitement d’entretien est souvent nécessaire.

N’hésitez pas à nous appeler pour plus d’informations!